• Berntorstrasse (alte Postkarte - old Postcard)

    Berntorstrasse (alte Postkarte - old Postcard)

  • Berntorstrasse (Source: Zentralbibliothek Solothurn)

    Berntorstrasse (Source: Zentralbibliothek Solothurn)

  • Gaststube Restaurant Hopfenkranz

    Gaststube Restaurant Hopfenkranz

  • Gaststube Restaurant Hopfenkranz

    Gaststube Restaurant Hopfenkranz

  • Rossmarktplatz

    Rossmarktplatz

L'histoire volage du Roter Ochsen

 

L’hôtel Zur Roter Ochsen (Au Bœuf Rouge) est un des plus anciens établissements de restauration de la ville de Soleure ; ceci en ayant offert plus modestement, dans le passé lointain, les services correspondant à ceux d’une pinte, d’une taverne, ou d’une auberge.

La première mention, dans les archives, concernant la maison de l’actuel Zur Roter Ochsen remonte au 16ème siècle, et évoque un fait de recel par un certain Emmeli von Ingoldstadt qui avait volé un manteau (inscrit sous l’appellation de brüggisch grau mänteli) lors d’un marché d’automne. Le droit officiel d’exploitation de l’établissement au titre de taverne a été refusé longtemps à un tavernier, en dépit du fait que sa conduite était conforme aux attentes des autorités.

En 1615, la construction défaillante de l’escalier en colimaçon a entraîné son écroulement, puis sa reconstruction qui demeure celle de l’escalier actuel de l’Hôtel. Jusqu’en l’an 1699, la Berntorstrasse (où se situe notre Hôtel) était à Soleure la route d’accès vers l’unique pont sur l’Aar.

À cette époque-là, le bourg qui est devenu la ville de Soleure que l’on connaît, a vu

l’émergence d’une activité hôtelière par laquelle plusieurs établissements (dont Sonne et Adler) ont permis aux voyageurs de trouver à manger et loger.

La maison a été marquée par un événement malheureux en 1694. Le propriétaire qui avait obtenu en ce temps-là, à la suite d’un concours, la licence d’exploitation de l’Ochsen, s’est trouvé ensuite assigné à comparaître en justice pour des raisons qui ne sont pas connues. Il a ensuite été retrouvé sans vie après avoir chuté depuis le grenier qui servait au séchage des oignons.

En 1860, l’établissement a été renommé Hopfenkranz. Dans sa cour intérieure, une brasserie a été aménagée, et plus tardivement, un jeu de quilles sur piste. Ce fut le lieu de nombreuses beuveries et parfois de bagarres. En 1976, Erwin et Jenny Käsermann ont repris le local, et leur restaurant portant le nom de Berntor, spécialisé en poissonnerie, s’est trouvé honoré par une fidèle clientèle.

Aussi, c’est en s’inscrivant dans le prolongement de cet historique de l’actuel numéro 9 de la Berntorstrasse, que l’Hôtel Zur Roten Ochsen entend composer − avec tous ses hôtes − une nouvelle étape dans un esprit accueillant.

 

 

Le Porte "Berntor", démoli 1877. A droite la taverne "Zum Roten Ochsen" (Boeuf rouge)

Berntor Foto
Berntor Stich
Berntor und Ochsenschild